• Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Tribunes René Rémond, "Contre les lois sur l’histoire"
René Rémond, "Contre les lois sur l’histoire"
Mercredi 21 décembre 2005
René Rémond, « Contre les lois sur l’histoire », interview à 20 Minutes, 21 décembre 2005.

Vous avez signé le texte « Liberté pour l’histoire ». Pourquoi ?

Je suis inquiet des lois sur l’histoire qui sont des lois communautaristes utilisées par des associations pour traîner les historiens devant les tribunaux. L’affaire Pétré-Grenouilleau a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase : ce très sérieux spécialiste de l’esclavage est poursuivi par des associations afro-antillaises qui, s’appuyant sur la loi Taubira, l’accusent de révisionnisme. Son seul tort est d’avoir dit que l’esclavage était certes un crime contre l’humanité mais pas un génocide.

N’est-il pas dangereux de contester une loi telle que celle de Gayssot, qui pénalise le négationnisme ?

Notre texte fait en effet face à une véritable difficulté en ce qui concerne la Shoah puisque la nier est une contre-vérité. Mais nous avons inclu la loi Gayssot dans notre texte car c’est elle qui a déclenché l’escalade des mémoires et donc une surenchère victimaire qui tend à banaliser la Shoah.

Ne craignez-vous pas d’être récupéré par Bruno Gollnisch (FN), qui demande que l’existence des chambres à gaz puissent être « discutée » par les historiens ?

Lui cherche à insinuer le doute, pas nous. Mais il serait préférable de le poursuivre pour diffamation sans recourir à la loi Gayssot.

Propos recueillis par A. Su.