Les troubles de la marche chez les seniors

0
54

Les troubles de la marche et la perte de l’équilibre sont des problèmes fréquents chez les personnes âgées. Ceux-ci sont généralement dus au vieillissement des effecteurs de la marche et de l’équilibre résultant de la survenance de certaines maladies ou le suivi de certains traitements. La marche influence la mobilité, la capacité fonctionnelle globale et l’indépendance. En cas de troubles de la marche, le senior peut perdre son autonomie ou avoir des chutes fréquentes.

Les modifications physiologiques de la marche dues au vieillissement

L’âge est un facteur prépondérant dans la modification physiologique de la marche chez les seniors. En effet, certaines caractéristiques de la marche se modifient avec l’âge comme la rapidité à se déplacer. En principe, cette rapidité reste stable jusqu’à l’âge de 70 ans, mais diminue de 15% au fur et à mesure que l’âge avance. Aussi, la vitesse de marche chez les seniors diminue, ils ont donc des pas beaucoup plus courts pour un même rythme. Cela s’explique par l’affaiblissement des muscles du mollet qui sont à l’origine de la propulsion du corps vers l’avant. Les mouvements des articulations et du bassin se modifient également avec l’âge même si le mouvement global du genou reste inchangé.

Les modifications anormales de la marche

Parmi les causes des modifications anormales de la marche chez les personnes âgées, il y a les troubles neurologiques et les troubles musculosquelettiques. Les premiers comprennent les troubles du mouvement et cérébelleux, les démences ou les neuropathies sensitives ou motrices. Les seniors avec des troubles cognitifs précoces sont plus susceptibles de voir leur marche modifiée, que ce soit en termes de vitesse ou de longueur.

La marche peut aussi se modifier anormalement à cause d’une maladie au niveau du dos généralement appelée la dorsalgie. Elle est fréquente chez de nombreuses personnes et notamment les seniors. Elle peut soit être aiguë soit chronique. Les douleurs dorsales peuvent devenir handicapantes, impacter la qualité de leur vie et limiter leurs mouvements, notamment si elles sont chroniques.

Dû à cela, le senior perd petit à petit la symétrie de ses mouvements et la synchronisation entre les côtés gauche et droit. Car pour une personne en bonne santé, le corps se déplace en principe symétriquement. Ainsi, la cadence, le mouvement du torse et de la cheville, de la hanche, du genou et la longueur du pas sont égaux sur les deux côtés.

Les solutions possibles

Plusieurs solutions sont possibles pour modifier une marche anormale. La première est l’entraînement. Comme il a été précisé, la force humaine diminue avec l’âge. Pour limiter au maximum les troubles de la marche et améliorer la mobilité, le senior peut suivre des programmes d’exercices en résistance. Ces derniers ont pour but d’améliorer la force et la vitesse de marche. Au bout de 2 à 3 séances, il est déjà possible de constater des améliorations. Le senior peut aussi utiliser des machines permettant de travailler l’extension du genou et ainsi renforcer les quadriceps.

L’autre solution est de s’équiper d’un dispositif d’assistance comme la canne, le déambulateur et le fauteuil roulant électrique. Ce sont des aides techniques de marche permettant d’aider les seniors à maintenir leur mobilité et une certaine qualité de vie.
Pourquoi choisir le fauteuil roulant électrique ? Il est souvent compliqué de trouver une personne pour assister le senior dans ses déplacements. Avec le fauteuil roulant électrique, il peut se déplacer tout seul, sans assistance et sans faire d’efforts. S’il dispose déjà d’un fauteuil roulant, il suffit de l’équiper d’une assistance électrique pour qu’il devienne électrique.

Quant à la canne, elle permet de stabiliser le senior même si elle tend à ralentir sa marche. Le déambulateur permet de réduire la douleur au niveau des articulations. Cependant, il demande un certain effort physique au niveau des bras et des épaules à celui qui l’utilise. Toutefois, il offre une excellente stabilité latérale et une protection contre les chutes en avant.

Laisser un commentaire