• Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil nous connaître
Nous connaître
L'association

L'association "Liberté pour l'histoire" est née, en 2005, sous la présidence de René Rémond, d'un appel signé par un millier d'historiens.

Émus par des interventions politiques de plus en plus fréquentes dans l'appréciation des évènements du passé et par des procédures judiciaires touchant des historiens et des penseurs, ils entendaient rappeler que l'histoire n'était ni une religion ni une morale ; qu'elle ne devait pas être l'esclave de l'actualité ni s'écrire sous la dictée de la mémoire ; que la politique de l'Etat n'était pas la politique de l'histoire.

« Liberté pour l'histoire » s'est donc donné pour mission de faire reconnaître la dimension scientifique de la recherche et de l'enseignement historiques et de défendre la liberté d'expression des historiens contre les interventions politiques et les pressions idéologiques de toute natire et de toute origine.

Cette mission, et la mobilisation des historiens qui la porte, ont pris une dimension internationale en avril 2007 avec le projet d’adoption d’une décision-cadre européenne qui, au nom d’une lutte légitime contre le racisme et l’antisémitisme, punit dans tous les États membres de l’Union « l’apologie publique, la négation ou la banalisation grossière » des crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

Extrait de Liberté pour l'histoire de Pierre Nora et Françoise Chandernagor (CNRS EDITIONS, 2008).

 

René RémondPierre Nora
René Rémond
Pierre Nora
Françoise Chandernagor
Fondateur de LPH,
disparu en 2007
Président

Vice-présidente

Conseil d'administration :

Jean-Pierre Azéma, Jean-Jacques Becker, Jean-Claude Casanova, Françoise Chandernagor, Jacqueline de Guillenchmidt, Valérie Hannin, Jean-Noël Jeanneney, Grégoire Kauffmann, Pierre Nora, Mona Ozouf, Krzysztof Pomian, Olivier Salvatori, Hubert Tison, Michel Winock.