La préparation athlétique du cheval de sport

0
12

Tout l’entraînement est à voir comme un long voyage qui commence lorsque le cheval entre pour la première fois en contact avec l’homme pour s’initier au sport ou à l’équitation en général.

L’éducation est la première chose, qui est déjà donnée avec les poulains. A ce stade, nous sommes en maternelle. L’apprivoisement est alors le tournant, l’inscription à l’école primaire, l’achat du matériel nécessaire pour débuter, les premières présentations.

Immédiatement après, ça devient sérieux.

La première chose que tu apprends à l’école et sans laquelle tout le reste ne pourrait pas être qu’est-ce que c’est ?

L’ABC !!!

  • Lire
  • Écrire
  • Phraser Formuler des
  • requêtes
  • Donner des réponses
  • Exprimer des pensées
  • Raconter des histoires
  • Différencier
  • Étudier
  • Apprendre
  • Réécrire
  • Écrire des choses qui seront lues par d’autres
  • Enseigner
  • Repousser ses limites
  • Atteindre le sommet

Toutes ces choses sans ABC seraient impossibles.

Mais quel est l’ABC de l’équitation (applicable et valable pour toutes les disciplines équestres) ?

L’ÉCHELLE DE FORMATION

Le fil conducteur qui nous guidera tout au long de la formation. Ce n’est pas seulement un système schématique d’étapes connectées, à comprendre et à suivre pour réussir. Il est conçu et formulé de manière à pouvoir être adapté à tout âge et niveau d’entraînement du cheval et doit avoir pour objectif principal celui de garantir le maintien du bon état de bien-être psycho-physique du cheval.

L’aspect anatomique et athlétique de notre cheval est l’une des choses qu’il faut comprendre lorsqu’il s’agit d’entraînement. Non seulement il faut avoir une vue d’ensemble dans une perspective à long terme, mais lors de chaque séance d’entraînement il faut faire attention et respecter les limites physiques et mentales de l’animal. Il n’y a pas que les règles de base à prendre en compte, mais comme celles-ci évoluent constamment, vous devez devenir bon pour reconnaître les changements même minimes et surtout vous devez comprendre ce qu’il ne faut PAS encore faire. Il vaut mieux prévenir que guérir et c’est très possible.

Allons droit au but !

Il y a des chevaux qui sont tellement bien élevés maintenant qu’à 3 ans ils ressemblent à des chevaux de 5-6 ans. Ils sont présentés aux enchères et emmenés aux premières compétitions avec une grande fierté et la structure et les mouvements qu’ils vous coupent souvent le souffle.

Attention! NE PAS être ébloui.

Oui les chevaux se sont beaucoup améliorés et il est, à certains égards, beaucoup plus facile d’en tirer le meilleur parti, mais les temps physiologiques doivent être respectés. Nous n’avons pas encore affaire à des robots. Même si nous sommes devenus plus élégants et raffinés à l’extérieur, la masse musculaire, les poumons, le sang et la tête sont identiques. Ce dernier est peut-être plus sensible. Donc si je pense que juste parce qu’il semble que le cheval me permette déjà de faire un certain type de travail, c’est ça, je fais la plus grosse erreur et je joue avec le feu.

Ces chevaux, dont nous parlions, à 6-7 ans dans la plupart des cas, disparaissent de la scène, avant même qu’ils n’arrivent à briller. Quel dommage. Des maux et des problèmes infinis sur les problèmes, les soins vétérinaires et les thérapies expérimentales etc etc … Sera-ce la faute de la chaussure ou de la selle ou y aura-t-il une “aide” pour y remédier? Non! Il suffisait de faire les choses tout de suite. Alors il arrive qu’il y ait des accidents ou des événements imprévus, pour l’amour du ciel. Mais je suis presque convaincu que dans 95% des cas les problèmes pourraient être contenus. Avec un travail bien fait.

Laisser un commentaire