Estimation de la valeur de vente d’une voiture d’occasion : comment réussir ?

0
32

Que l’on souhaite vendre sa voiture ou en acheter une d’occasion, estimer la valeur d’une voiture déjà utilisée n’est pas chose aisée. Pourtant, le succès de la transaction et la rentabilité qui en résulte dépendent essentiellement du rapport qualité-prix dont on profite à l’acquisition de l’automobile.

Bien que certaines personnes fixent les prix de vente de leur véhicule sans bas, des critères fondamentaux encadrent l’évaluation de la valeur d’un tel bien. Découvrez comment réussir l’estimation du prix d’un véhicule !

Les principaux critères pour fixer le prix d’une voiture d’occasion

Une personne qui souhaite vendre sa voiture doit évaluer certains paramètres, quelle que soit la technique d’estimation utilisée.

La marque et l’état du véhicule

Le seul nom de certaines marques de voiture évoque la qualité et le haut de gamme. Ces géants renvoient en effet une image de marque bien précise aux clients. Par ailleurs, le type du véhicule aussi a un grand intérêt.

Par exemple, une personne qui vit en campagne manifeste souvent plus d’intérêt pour les voitures tout terrain et les marques réputées pour en fabriquer. La marque du véhicule et, dans certains cas, le type d’engin qu’elle propose habituellement sont ainsi une préoccupation majeure pour les acheteurs.

Néanmoins, il ne suffit pas de mettre un modèle de voiture à succès sur le marché pour placer la barre de prix haute. Tenez aussi compte de l’état du véhicule qui dépend de l’âge de la voiture et de son entretien.

Les réponses à ces questions sont généralement de bonnes indications. À ce stade, il est souvent indispensable de disposer des rapports de visites techniques qui corroborent vos affirmations.

Le kilométrage et les options du véhicule

Le kilométrage d’un véhicule correspond au nombre de kilomètres qu’il a parcourus depuis sa sortie d’usine. Lors de la mise en vente, il est notamment conseillé de vérifier le kilométrage moyen du même type de véhicule. Vous pouvez le faire sur des sites en ligne spécialisés.

On peut alors ajuster son prix en conséquence. Les options du véhicule sont de bons alliés pour faire grimper son prix. Certains des attributs entrainent fréquemment la surcote d’un véhicule par rapport à d’autres modèles. Il s’agit notamment :

  • Du siège en cuir ;
  • Du système de guidage par satellite ;
  • De la boîte manuelle ou automatique ;
  • De la peinture métallisée ;
  • Du toit panoramique ;
  • Du toit ouvrant ;
  • De la Climatisation.

Vous devez par ailleurs vous attarder sur les garanties et les services associés.

Les garanties et services associés

Une voiture récente ou ayant un kilométrage en dessous d’un certain seuil peut toujours être sous la garantie du constructeur. Ce type de garantie peut essentiellement concerner des pièces majeures du véhicule ou s’étendre jusqu’à une garantie mécanique pour toute sorte de pannes.

Lorsque ces assurances sont encore valables, l’automobile bénéficie d’un avantage concurrentiel que son propriétaire peut convertir avec une hausse du prix. D’autres services comme les points de contrôle effectués avant la transaction et une offre de reprise influencent à juste titre le prix d’une voiture.

Établir la cote de son véhicule

Les critères ci-dessus présentés permettent de se faire une idée partielle de la valeur de l’automobile. S’ils sont les plus importants, ces paramètres ne sont pas les seuls et leur connaissance ne permet pas de fixer un prix objectif sans réelle capacité d’estimation.

C’est cette limite que pallie l’évaluation issue d’une cote automobile comme celle de capcar. En effet, la cote d’un véhicule est issue d’un vaste panel d’informations. L’idée est de trouver le meilleur prix possible de la voiture compte tenu de ses caractéristiques et des réalités du marché.

Elle se réfère à l’état général du véhicule donné par une inspection approfondie. Il existe 2 types de cotes pour les véhicules. La cote Argus employée depuis 1927 est l’outil de référence des professionnels, principalement des assureurs.

Toutefois, elle ne revêt aucun caractère officiel pour les particuliers. D’ailleurs, ces derniers en font généralement abstraction, car les estimations qu’elle délivre sont assez basses. Pour beaucoup d’experts, la cote Argus ne reflète pas le prix réel auquel vous pouvez prétendre vendre votre voiture puisqu’elle surcote ses défauts.

En se dérobant à l’Argus, on a la possibilité de recourir aux cotes grand public comme la cote meilleureauto. Gratuites sur internet, elles sont plus avantageuses et plus précises.

À l’aide d’une interface conviviale, il suffit de remplir les paramètres requis pour avoir une estimation issue des meilleurs simulateurs et de masses de données collectées sur le marché chaque jour. Les valorisations sont de fait mises à jour en temps réel et en étroite corrélation avec les orientations du marché.

Quelques astuces pour affiner l’estimation de sa voiture

Calculer la cote de votre véhicule est une avancée notable dans l’évaluation de son prix. Cependant, il convient de comprendre que le calcul de cote ne se fait pas suivant une technique unique. De fait, essayer 2 à 3 sites d’estimations pour voir dans quelle mesure lesdits prix se rapprochent.

Par ailleurs, pour évaluer le prix de l’auto, certains sites se contentent de séparer le marché d’occasion de celui des concessionnaires. Ils ne s’intéressent pas à la différence de localisation.

Lorsque vous faites recours à ce type de sites, essayez de consulter en parallèle les annonces locales pour vous faire une idée sur la clientèle des environs. Il faut donc ajuster son prix en fonction du marché ciblé.

Outre le comportement du marché local, on doit tenir compte de la saison, de la conjoncture et du délai de vente qu’on se fixe. Par exemple, peu de personnes sont prêtes à se procurer une voiture décapotable en automne ou en hiver au même prix qu’en été.

Laisser un commentaire