Conditionnement à façon

0
49

N’attirant pas parfois l’attention des acheteurs, le conditionnement est pourtant présent partout où nous faisons nos courses. En réalité, ce sont les contenants par lesquels nous reconnaissons les produits que nous voyons étalés sur les rayons de grandes surfaces. En dehors de cette image, le conditionnement assure la conservation et la consommation du produit. De nos jours, toutes les grandes chaînes de production industrielle ont recours au service des entreprises de conditionnement afin de garantir la qualité de leurs marchandises.

Qu’est-ce que le conditionnement à façon ?

Le conditionnement à façon est un procédé de mise en contenant d’un article consistant à garantir sa qualité. Avec cette technique, nous pouvons mieux conserver et protéger une marchandise. En procédant ainsi, nous conférons aux articles disponibles en vente une meilleure condition de consommation, d’utilisation et de vente. Pour preuve, vous pouvez essayer d’utiliser un dentifrice sans le tube dans lequel il est contenu habituellement. Ou bien, imaginez des biscuits dans les rayons de supermarché sans leurs boîtes en carton.

En tenant compte de tous ces paramètres, le conditionnement est une étape indissociable à la production industrielle. Autrement, la qualité et la conformité des différents produits que nous consommons au quotidien ne pourraient être garanties.

L’utilité du conditionnement

En outre, le conditionnement exige que le contenant soit approprié au produit qu’il doit contenir. Par conséquent, des matériaux spécifiques sont nécessaires pour les fabriquer. Par exemple, nous distinguons les tubes en plastique ou en aluminium. Le but est qu’ils puissent supporter la nature des marchandises à conserver, surtout si celles-ci contiennent majoritairement des éléments chimiques. D’un autre côté, le conditionnement joue également un rôle stratégique. Cela est dû au fait que la première image que le client aperçoit est l’emballage du produit. C’est donc un support marketing idéal et un moyen d’identification. En effet, toutes les informations concernant les composants de la marchandise doivent figurer sur son contenant.

La différence entre empaquetage et conditionnement

Même s’ils sont un peu similaires, la distinction entre ces deux processus se trouve au niveau de leurs utilités. Pour l’empaquetage ou emballage, il fait référence à l’aspect logistique. Quant au conditionnement, il concerne la conservation et l’image du produit. Il est donc le premier contenant en contact direct avec le produit. Une fois l’étape du conditionnement terminée, la marchandise passe ensuite par l’empaquetage. C’est un contenant secondaire qui facilitera tout ce qui concerne la logistique, à savoir le transport, les manœuvres et le stockage des lots de produits. Pour mieux vous illustrer, prenons le cas d’un soda. La bouteille qui le contient désigne son conditionnement. Les cartons dans lesquels sont contenues plusieurs bouteilles représentent les emballages secondaires ou tertiaires.

Les types de conditionnement

En fonction de la nature du produit, les matériaux utilisés pour le conditionnement peuvent varier. Ainsi, nous distinguons ces grandes catégories :

  • le conditionnement en tubes en aluminium plastique laminé : il s’agit de tubes variants de 5 à 300 ml avec des diamètres allant de 13,5 à 50 mm ;
  • le conditionnement en flacons, bidons et sachets : ici, les contenants sont adaptés selon le produit à conditionner ;
  • les emballages secondaires : ce processus assure l’enveloppement du produit pour qu’il soit prêt à être vendu ;
  • le conditionnement sur-mesure : comme son nom l’indique, les demandes du client, que ce soit en matière de design ou d’utilité, sont prises en compte pour concevoir le type de contenant ;
  • le conditionnement en cartouche bi composant : souvent utilisé pour conserver les colles, ce sont des contenants en cartouche et seringues de haute qualité.

 

Laisser un commentaire