• Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Communiqués Les signataires de la pétition se déclarent "choqués"
Les signataires de la pétition se déclarent "choqués"
Samedi 06 mai 2006

Les signataires de la pétition "Liberté pour l’Histoire", qui avaient rencontré, en décembre 2005, des responsables de groupes parlementaires de l’Assemblée nationale qui leur avaient assuré à demi-mot qu’aucune nouvelle disposition ne viendrait aggraver les lois mémorielles, sont profondément choqués par la proposition de loi déposée par le groupe socialiste, qui devrait venir en discussion devant l’assemblée nationale le 18 mai.

La proposition entend "compléter" la loi du 29 janvier 2001 stipulant que "La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915". Nous avions naguère mis en garde contre la proclamation de vérités officielles indignes d’un régime démocratique. L’exposé des motifs de la nouvelle proposition de loi inclut "la nécessité" de "sanctionner pénalement...la négation du génocide arménien", cette négation serait "punie des mêmes peines que la négation de la Shoah". Pareille disposition aggraverait les atteintes à la liberté d’expression. Elle prendrait une nouvelle fois les enseignants en otages.

C’est affligeant.