• Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil International Russie Lettre de Nikolay Koposov à Pierre Nora
Lettre de Nikolay Koposov à Pierre Nora
Jeudi 28 mai 2009

Cher Monsieur Nora,

[…] Vous êtes bien sûr au courant de ce qui se passe actuellement en Russie dans le domaine des lois mémorielles.
Après plusieurs années de débats publics sur l’histoire, et surtout sur celle de la Seconde Guerre mondiale, le président Medvedev a mis sur pied une commission, formée presque exclusivement de fonctionnaires d’Etat et de gradés du KGB et de la police, dont la tâche sera de lutter contre « les falsifications de l’histoire ». Parallèlement, le parti dominant Russie Unie a soumis un projet de la loi contre les « falsificateurs », lesquels pourront être mis en prison pour trois ans (ou même pour cinq ans, si les médias sont utilisés).

Le prétexte est de lutter contre les partisans du nazisme, mais il est évident que le pouvoir veut sauvegarder et promouvoir la conception néo-stalinienne de l’historie soviétique en général et de la Seconde Guerre mondiale — qui est devenu une sorte de mythe d’origine sous Poutine — en particulier.

Quoi qu’il en soit, nous nous trouvons maintenant face au problème des lois mémorielles, problème que nous ne connaissions pas il y a seulement quelques mois. Comme en France, les historiens s’inquiètent vivement de ces initiatives. Nous avons préparé une lettre ouverte protestant contre cet attentat à la liberté de parole et de recherche. Cette lettre a été rendue publique le 28 mai, au cours d’une réunion d’historiens et de journalistes. Nous la mettrons ensuite sur un certain nombre de sites pour collecter le maximum de signatures possible.

Dans, ces circonstances, il serait extrêmement important de donner une dimension internationale à la discussion de ces lois. Leurs protagonistes se réfèrent à l’exemple français. Nous expliquons, pour notre part, que plusieurs historiens protestent, en France et ailleurs, contre les lois mémorielles. […]

Nikolay Koposov.

---------------

Nikolay Koposov est directeur de recherches au Collegium Helsinki, où il anime notamment un séminaire sur le thème « Histoire, mémoire et politique », et professeur d’histoire à l’Université de Saint-Pétersbourg. Il a publié en français De l’imagination historique (EHESS, novembre 2009) et, avec Dina Khapaeva, « Les demi-dieux de la mythologie soviétique », Annales ESC, 1992, n° 4-5).